Randonnée et environnement : comment lier les deux ?

Parmi les activités sportives les plus prisées figure la randonnée. Elle consiste à observer la nature tout en faisant de la marche. C’est aussi fréquenter l’environnement, en connaitre les richesses naturelles incluant la faune et la flore. En font parties aussi les sites patrimoines. C’est une ballade à la convenance de chacun tout en entretenant sa santé.  

Comment pratiquer une randonnée

La pratique d’un sport commence par sa préparation et la randonnée ne faillit pas à cette règle. Il est principal d’accorder une remarque particulière à l’habillement. Il faut des accessoires adéquats pour une bonne participation à ce sport, surtout si vous y allez pour la première fois. Pour votre randonnée écologique inaugurale, vous pouvez porter des chaussures de marche pour éviter de glisser en chemin. Que votre tenue soit légère et que vos habits soient en tissu léger. Le coton sèche moins vite quand il est mouillé par la sueur ou la pluie. Un chapeau ou une casquette en tissu est idéal. Le contenu de votre sac à dos doit être très léger : une bouteille d’eau suffit largement, une boite de premier secours et un encas si le parcours prévoit une pause- goûter. Il vous suffit de suivre les autres randonneurs pour une bonne entrée dans le groupe des marcheurs.

L’environnement du parcours pédestre

Le choix du parcours pour une randonnée écologique peut se faire à partir d’une carte. Cela permet d’avoir une vision du trajet, de donner un aperçu du parcours environnemental. Vous pouvez aussi utiliser une brochure qui indique tous les petits sentiers de la région. Un tel document est d’une grande aide en pays inconnu. La fréquentation d’un groupe de randonneurs vous amène à maîtriser ce sport et à profiter de leurs expériences sur la nature. Vous pouvez faire cavalier seul mais les expériences partagées enrichissent mieux. Pour profiter de ce que la nature vous procure en tant que randonneur, il est de votre devoir de participer à la sauvegarde de l’environnement et comprendre ses exigences sur la faune et la flore. Que votre passage en un lieu n’ait pas trop d’impact sur cet endroit, pour que d’autres personnes puissent, à leur tour, profiter de la nature.

Harmoniser environnement et randonnée  

Pour faire une randonnée écologique il faut prendre les bonnes habitudes et apprendre les gestes nécessaires concernant la nature. Quand vous prenez un petit chemin, vous écrasez la nature. Il est préférable de ne pas sortir du sentier battu pour épargner la végétation. Il convient de marcher sur des surfaces dures. Si vous êtes en groupe, il faut essayer de ne pas piétiner un même endroit pour laisser à la végétation la chance de vivre. Il faut veiller à ne pas perturber la vie des animaux qui y ont leur gite. Votre présence au site peut les déranger. Il faut éviter de les nourrir. Il est conseillé de se tenir à l’écart pour les observer. Votre bon comportement aide à les préserver. Votre but n’est pas de cueillir des fleurs, mais de respecter les interdits. Lors des visites des patrimoines naturels ou culturels, les interdits doivent être respectés. Suivez le guide et les balises installées. Il faut respecter l’eau et son usage, garder ses déchets jusqu’au point de ramassage, maîtriser l’emploi du feu s’il vous faut l’utiliser. Partout où vous allez, partagez la bonne humeur avec les habitants de la région. Une courtoisie réciproque fait profiter à chacun le bonheur de la rencontre.

Quels sont les bienfaits de la randonnée pédestre sur le corps humain ?
Optez pour la randonnée pédestre au ski : un bol d’air frais pour les amoureux de la nature